Mission du laboratoire

Le laboratoire Prospectives de l’image créé au sein de l’École nationale supérieure de la photographie a pour objet les pratiques contemporaines de l’image et du photographique dans leur dimension dite « numérique ». On entend par numérique une façon de penser et de concevoir les images avant toute forme de qualification technologique. Ainsi, les technologies numériques étant présentes partout, il apparaît important de spécifier la démarche d’un tel laboratoire au sein de l’école nationale supérieure de photographie. En se plaçant dans une démarche prospective, le laboratoire entend à travers ses enquêtes et ses expérimentations révéler les potentialités inédites ou encore peu identifiées de la photographie et par extension des images et des machines qui s’emploient à les fabriquer.   

Sous la responsabilité du professeure Caroline Bernard, le laboratoire est composé d’étudiants et de chercheurs associés. Dans ce cadre, l’observatoire permet de relayer l’état de l’art sous la forme d’enquêtes. Les membres du laboratoire mènent par exemple des entretiens avec des artistes ou des théoriciens dont la pratique est exemplaire en matière de pratiques contemporaines des images dans le champ de l’art contemporain, des sciences ou des sciences humaines.

Les projets réalisés en équipe dans le cadre du laboratoire présentent un caractère expérimental. Il s’agit à travers leur conception et leur réalisation de révéler des formes plastiques ou théoriques inédites. Le laboratoire s’emploie à travailler dans la transdisciplinarité en tissant par exemple des partenariats avec d’autres institutions comme l’université du Québéc à Montréal (UQAM) ou l’école régionale des acteurs de Cannes et Marseille (ERACM), ou encore avec l’école supérieure d’arts d’Aix-en-Provence (ESSAAix). Des chercheurs sont également ponctuellement associés à des projets.


Les images opératoires, un programme de recherche Équipe

© École nationale supérieure de la photographie