Les images opératoires, un programme de recherche

Les images opératoires est l’actuel programme de recherche du laboratoire Prospectives de l’image, il est mené en partenariat avec l’université du Québec à Montréal (UQAM) et bénéficie au Québec d’un financement du FRQSC (fonds de recherche Société et culture).
Caroline Bernard, professeure à l’ENSP mais également professeure associée à l’UQAM, Jean Dubois (vice-doyen de la faculté des arts) et Alexandre Castonguay (professeur UQAM) sont les fondateurs du projet de recherche et travaillent en équipe avec des étudiants à la maîtrise ou au doctorat. Ce partenariat permet de croiser les compétences des enseignants chercheurs, d’élaborer des activités de recherche en commun ainsi que des contenus pédagogiques. Cela permet également en conjuguant les forces d’assurer une plus grande visibilité à l’international des résultats du laboratoire.
À mi-parcours du programme, l’exposition Étant données présente, en avril 2018, à VOX centre de l’image contemporaine à Montréal un ensemble d’œuvres et de dispositifs réalisées par l’équipe de recherche.


Les images qualifiées d’opératoires dépassent les fonctions premières de représentation de la photographie. Elles relaient les événements en cours, voire les augmentent d’informations non visibles pour permettre par exemple la réalisation d’un geste technique ou l’analyse d’une situation. En décrivant l’expérience de Meydenbauer et l’invention de la photogrammétrie, le réalisateur Harun Farocki (1944 – 2014) explique que la photographie « contient plus que l’apparence visuelle des choses ». C’est-à-dire que sont imbriquées en son sein des informations qui ne sont pas uniquement de nature optique : des mesures, des flux, des cycles, etc. En étant notamment couplées à des unités computationnelles, les images génèrent des données soumises à analyse et ceci dans une grande diversité d’applications civiles ou militaires. L’image peut être également produite en vue d’assister un individu dans ses actions, Farocki parle alors d’ « images opératoires » lorsque celles-ci « ne visent pas à restituer une réalité, mais font partie d’une opération technique. »

 

Harun Farocki - Images of the world and the inscription of war


Mission du laboratoireÉquipe

© École nationale supérieure de la photographie